RÈGLEMENT POLICE

Attention, un non-respect d’une de ces règles pourra être suivi d’une sanction allant d’une sanction rp à un ban définitif selon la situation. Tâchez de les respecter.

Règles générales :

Toujours privilégier la parole, même dans les cas les plus extrêmes.

Un policier se doit de toujours s'assurer de sa propre sécurité avant d'intervenir. Un être humain est unique et irremplaçable.

Un policier se doit de connaître les règles complètes.

La police se doit d’arrêter toute personne présentant une arme.

Toujours se rendre en cas d’infériorité numérique.

Si vous mourrez, vous devez prioriser l’appel de soin si des pompiers sont connectés, ainsi que suivre le RP correspondant.

La police est une institution publique possédant une hierarchie. Tout membre de celle-ci se doit donc de respecter la chaine de commandement et également d'adapter son langage selon son interlocuteur.

Les dispatchs se font uniquement au commissariat de la Trinité, dans la salle de réunion. L’officier présent(dans la plupart des cas le plus haut gradé présent) en a la charge.

Les patrouilles sont notées, en couleur verte, en haut à gauche en dessous de l'ile et en dessous des fréquences radios (voir chap. correspondant).

Les patrouilles sont notées selon le format: Nom de la patrouille: leader de la patrouille, membre(s) de la patrouille (ex:"Alpha: Henriksen, Prescott")

La police a le devoir de protéger ses citoyens, en réagissant le plus rapidement possible.

Un policier se doit de garder son sang-froid, son professionnalisme et son sérieux en tout temps.

Le retour sur action est totalement interdit :
• Cas particulier: si l’action se déroule dans un commissariat, vous vous devez de spawn à un autre commissariat.

Un policier ne peut pas avoir une autre activité.

Les informations obtenues (positions de ressources illégales, caches d'armes etc) ne sont valables qu'une semaine.

Les charges à l'encontre d'une personne sont abandonnées si celle-ci devait décéder.

Être ripou est toléré, mais toutes les actions doivent être effectuées de manière RP et uniquement si un supérieur est présent.

Règles spécifiques :

1 Véhicules terrestres:

Les véhicules ne sont sortis que dans le cas d’une patrouille, d’une opération ou d’un entraînement.

Tout véhicule ne servant pas devra être immédiatement rangé.

Les véhicules d'intervention du SWAT sont réservés pour les opérations et ne sont qu'uniquement utilisés par les membres du SWAT (sauf exception).

2 Véhicules aériens:

Les hélicoptères ne sont sortis que dans le cadre de patrouilles aériennes ou d'opérations (sauf exception).

Les patrouilles aériennes sont valables uniquement si 3 patrouilles terrestres sont déjà en place.

3 Équipements :

Tout policier devra être équipé avec l’équipement se trouvant dans SON shop.

Le tazer est obligatoire !

La tenue de police complète doit être porté obligatoirement.

Les tenues de plongées ne peuvent être utilisées que sur la demande d’un supérieur pour une opération.

Lors de réunion, les lunettes et les chapeaux doivent être retirés et laissés à l'entrée de la salle de réunion.

Les lunettes de vision nocturnes ne sont portées uniquement en cas de nécessité. Même chose pour les gilets de combat ainsi que les armes d’assaut !

L'équipement lourd correspond à l'arme principale (M4/Benelli) et au gilet pare-balle de niveau 3 (gilet léger noir).

L'équipement lourd se trouve dans le véhicule lors d'une patrouille. Il n'est sorti uniquement dans le cadre d'interventions (braquages de stations, interpellation d'individus armés et/ou considérés comme dangereux, etc) ou d'opérations.

4 Patrouilles:

Une patrouille est toujours composée d’au minimum deux personnes. Tout agent ne respectant pas cette règle sera immédiatement sanctionné.

Lorsque vous êtes seul en service, vous avez le droit de patrouiller sans équipement lourd et avec un véhicule vide à la Trinité

Lorsque vous ne pouvez faire qu'une seule patrouille, vous ne prenez pas d'équipement lourd avec vous.

Lorsque vous n'êtes qu'une seule patrouille mais que l'armée est en service, vous pouvez patrouiller avec de l'équipement lourd mais avec le soutien de l'armée.

5 Radio :

Une fréquence courte portée (CP) et longue portée (LP) sont toujours définies au dispatch. Si vous êtes le premier à prendre votre service, vous avez la responsabilité de configurer les fréquences radios, peu importe votre grade.

Les informations concernant les fréquences sont notées en haut à gauche de la carte en dessous de l'ile, en canal groupe et en couleur rouge.

Si des évènements pouvant provoquer la perte d'une radio ont lieu, l'officier présent a l'obligation de configurer de nouvelles fréquences

6 Interpol :

Interpol est une base de données référençant tous les criminels recherchés.

Seul les criminels rentrés à la main sont utilisables.

Il n'y a pas de période de prescription, si un individu y est inscrit, il peut être recherché tant qu'il n'a pas été arrêté.

Interpol n'est utilisable uniquement dans les véhicules de police et dans les commissariats.

Le motif pour rechercher un nom dans Interpol doit être suffisant (ex: pas un excès de vitesse).

7 Opérations :

Les opérations peuvent être de plusieurs types et seront dirigés par le plus haut gradé :

• Prise d’otage :

- Il faut minimum 5 policiers pour effectuer une prise d’otage.

- La négociation doit être effectuée dans un endroit défini par les ravisseurs. La négociation par radio / téléphone n'est pas autorisée.

- La négociation est une discussion entre les deux camps, celui de la police et celui des ravisseurs.

- Si une prise d’otage est lancée alors que ce nombre n’est pas respecté, les policiers sont priés de ne pas intervenir et de faire un rapport de cette situation à un membre du staff le plus rapidement possible.

- Le responsable de l’opération est le plus haut gradé présent.

- Le négociateur est désigné par le responsable de l’opération. Celui-ci devra se rendre sur les lieux en n’étant pas armé.

- Le négociateur ne peut ni être tué, ni pris en otage, ni dépouiller de sa tenue. Toutefois, la fouille est autorisée.

- La police ne doit pas tenter de d’intervenir tant que la sécurité des otages n’est pas assurée.

• Banque fédérale :

- 3 policiers + 2 membre du SWAT

- Le responsable de l’opération est le plus haut gradé présent.

- La banque fédérale est la seule action où il n'y a pas de sommations.

• Barrages :

- La police se réserve le droit de fouiller toute personne et tout véhicule passant le barrage.

- Ceux-ci peuvent être posés:
• sur demande de l'officier présent
• avec l'autorisation de celui-ci

• Perquisitions :

- La police a le droit de procéder à une perquisition de tous les bâtiments appartenant à une personne ayant été arrêtée, si celle-ci est soupçonnée de posséder de l'équipement illégal.

- L'individu se doit de donner la position de TOUS les bâtiments lui appartenant, la police ne possédant pas de base de données.

- Les positions doivent être demandées au fondateur dans l'attente d'une base de données, un dossier n'est donc pas clos tant que la/les perquisition(s) n'ont pas été effectuée(s).